10 raisons de venir travailler chez HCube(3)

Je suis trop jeune pour devenir consultant.

Moyenne d’âge chez HCube conseil : 28 ans ! Non il n’y a pas d’âge pour devenir consultant, certains clients demandent des expériences conséquentes mais rien n’est inaccessible, de nombreuses missions n’ont pas de prérequis, le plus important ce sont vos qualités et non pas votre âge !

Devenir consultant en sortie d’école permet d’acquérir une montée en compétence rapide ainsi que de vous offrir de réels atouts tels que l’adaptabilité, l’organisation, le relationnel, etc.

Votre motivation associée à un suivi de votre profil par nos RH permet la construction d’une carrière.

Il n’y a pas d’évolution de carrière possible dans un cabinet de conseil.

De consultant junior à expert en passant par manager et sénior, il existe de nombreuses perspectives d’évolution pour les carrières des consultants. Le consulting est justement un tremplin pour les juniors, ils sont amenés à travailler sur des projets où travaillent des personnes très expérimentées, ce qui leur permet de monter très rapidement en compétence et d’atteindre ainsi des postes de management. Basé sur la méritocratie, notre système de promotion permet à nos consultants de gravir les échelons du fait de leurs compétences et motivation.

J’aurais toujours les mêmes missions rébarbatives et lassantes.

Les missions sont nombreuses et éclectiques. Certaines durent quelques jours, d’autres quelques mois, ou encore quelques années. Les profils des consultants sont aussi différents, certains aiment le côté dynamique des missions à court terme. Ce type de missions leur permet de se créer un réseau rapidement et de se faire valoir en tant que consultant compétent sur différents terrains.

D’autres préfèrent la stabilité et choisissent des missions longues, travaillent sur le développement de projets importants et prennent à long terme une place clé dans la conception de ces projets.

Dans tous les cas, il n’y a pas réellement de quoi se lasser lorsque l’on s’intéresse réellement à son cœur de métier.

Je gagnerais plus en travaillant directement chez un (client ?)

Faux ! Les salaires dans les sociétés de conseils sont 20% à 50% plus élevés que chez les clients. Au-delà de l’assurance d’une régularité de paiement impossible chez un client ne proposant que des missions courtes, les salaires évoluent rapidement en fonction de l’expérience, de l’âge mais aussi de la localisation et du secteur de métier.

Tous les cabinets de conseil se ressemblent !

Oui et non, comme si l’on disait que toutes les pâtisseries se ressemblent. Le pâtissier répondrait qu’elles ont toutes leurs spécificités, leurs qualités, leurs spécialités. Il en est de même pour les cabinets de conseil. La tendance est à la considération de l’humain et de ses attentes, HCube se différencie du fait que le cabinet est né à partir de cette idée. En effet, Cédric Cavin, directeur général d’HCube conseil, créa HCube dans l’optique d’une société se différenciant des grands poids lourds du consulting en basant sa performance sur le bien être des salariés. Mettre l’humain en premier plan nous amène à optimiser nos conditions de travail, à développer une ambiance de travail agréable et une culture d’entreprise dynamique et optimiste.

Je serais mal considéré(e) dans les cabinets de conseils.

Tout dépend de la société dans laquelle vous travaillez ! Le développement important du monde du consulting amène aujourd’hui à une prise en compte des attentes des consultants, ils sont souvent chouchoutés plus que négligés…

Je n’aurais pas de situation stable.

Comme dit précédemment, nos consultants ont une situation stable. Travailler sur des missions relativement courtes n’empêche en aucun cas un CDI pour sa boîte de conseil ! En cas d’absence de missions, nos consultants travaillent sur des projets internes à notre société, différentes thématiques sont abordées telles que la cybersécurité, le big data, l’informatique industrielle ou encore l’intelligence artificielle. En bref, il n’y a pas vraiment de quoi s’ennuyer !

Les cabinets de conseils n’ont pas de projets concrets / n’ont pas de projets à long terme.

Tout dépend encore de la société dans laquelle vous travaillez ! Certaines surfent sur la vague sans réellement avoir de spécialités ou d’ambitions autres que financières, d’autres disposent de réelles capacités d’innovations au service de leurs ambitions. Chez HCube nos projets font en quelques sorte partis de nos valeurs.

Les consultants sont isolés.

En fonction de la mission, les HCubiens se retrouvent en équipe ou parfois seuls sur un projet. Au-delà de l’équipe « client » dans laquelle il est implanté, le côté convivial de la société contrebalance l’éventuel sentiment d’isolation. Journées d’intégration, afterworks, soirées trimestrielles, parties de foot, de squash, de poker, réseaux sociaux, tout est mis en place pour intégrer rapidement les nouveaux et entretenir une véritable cohésion entre les consultants des différentes agences. Chez HCube, il ne faut que quelques mois pour mettre un visage, très souvent souriant, sur les noms de la centaine de collaborateurs.

Les cabinets de conseil, c’est comme les boîtes d’intérim.

Pas du tout ! Quelqu’un qui ne connaît pas du tout les sociétés de conseil vous dira qu’il n’y a pas de différences, pourtant l’écart est gigantesque ! Un cabinet de conseil propose une expertise complète, allant de l’audit jusqu’au suivi du client. Notre société puise sa force par la qualité de ses prestations, et ce sur du long terme. Nous ne faisons en aucun cas du « one shot », que ce soit pour nos clients comme nos collaborateurs. De plus, avez-vous déjà vu une société d’intérim qui propose uniquement des CDI ?

Il n’y a pas de fumée sans feu, certains clichés révèlent des vérités rencontrées par certaines personnes ayant pu être déçues par tel ou tel cabinet de conseil.

Notre société, ambitieuse et prometteuse, malgré la récence de sa création, est le fruit de l’ambition de ses créateurs mais aussi de ses collaborateurs qui s’intègrent progressivement à l’aventure.

La direction, les commerciaux, les chargés de recrutement sont tous sensibles à ces questions et ont conscience des difficultés et des doutes que peuvent se poser les différents acteurs du marché. C’est pourquoi ils œuvrent au mieux pour rebondir sur les points négatifs afin de développer notre entreprise non pas sur une recherche absolue du gain financier, mais sur des bases saines et innovantes, en mettant en premier plan les besoins de nos collaborateurs, en misant avant tout sur l’humain.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Copyright HCube Conseil 2018